Poster un commentaire à la suite de l’article...

lundi 30 mars 2015
 Laure PESKINE, Michel MOREL

La réforme du collège est expérimentée dans l’académie de Toulouse depuis la rentrée 2014 : des professeurs de langues vivantes témoignent

La réforme du collège actuellement proposée par le ministère est expérimentée dans l’académie de Toulouse depuis la rentrée 2014. Nous publions ci-dessous un texte envoyé par plusieurs équipes de professeurs de langues vivantes, d’établissements de l’académie de Toulouse, qui veulent témoigner sur la (...)

En réponse à...

Logo de Morel Gillot Céline
dimanche 17 mai 2015 à 15h22 -  Morel Gillot Céline

Professeur d’espagnol dans un collège du Tarn et Garonne mes collègues et moi-même nous nous étions déjà fortement inquiétés de la mise en place de cette expérimentation l’an passé et désormais pour l’avoir expérimenté nous en tirons les conclusions qui s’imposent en cette fin d’année d’expérimentation :
1. Des séquences pédagogiques bancales car inefficaces sur 2h.
2. Un bain linguistique déjà trop juste à 3h par semaine carrément inexistant sur deux heures notamment lorsque la 1re a lieu le lundi et la 2e le vendredi sans parler des groupes de 5e à plus de 30 et donc avec une possibilité d’expression pour chaque élève très réduite sur 55 min de classe...
3. Une surcharge d’apprentissage pour des élèves déjà en grandes difficultés.
4. Des élèves avec des résultats catastrophiques jamais observés sur des débutants et cela sur toutes les compétences.
5. Un nivellement par le bas : les élèves plus à l’aise et avec des capacités de travail plus importantes doivent attendre systhématiquement le reste du groupe. Pourquoi ? parce qu’en espagnol LV2 les groupes de 5e montent à 30 et plus et qu’il est impossible de faire des séquences pédagogiques différenciées à plus de 30...
Etc

Pour nous un bilan catastrophique...mais apparemment nos instances font des essais sans par la suite demander un bilan à ceux qui pratiquent les expérimentations sur le terrain alors la rémédiation je ne vous en parle même pas...