Communiqué du SNESUP-FSU du 26 avril 2022 demandant l’annulation de l’obligation de certification en langue anglaise pour les étudiants de licence, licence professionnelle et du diplôme universitaire de technologie pour l’obtention des diplômes en 2022

mercredi 27 avril 2022
 Jean-Marc DELAGNEAU

Dans sa Lettre-Flash publiée hier, mardi 26 avril 2022, le SNESUP-FSU continue de s’opposer à l’arrêté du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) du 3 avril 2020 relatif à la certification en langue anglaise pour les candidats inscrits aux diplômes nationaux de licence, de licence professionnelle et au diplôme universitaire de technologie, et à en demander l’annulation. L’arrêté impose aux universités de mettre en place cette certification pour l’ensemble des étudiants diplômés de la session 2022. Cette obligation de passer un examen externe à la formation pour obtenir le diplôme remet en cause de manière inacceptable les politiques des langues de nombreuses universités où l’anglais n’est pas imposé et où le choix de la langue peut parfois être fait parmi plus de 20 langues.Le SNESUP-FSU a toujours dénoncé cet affront au plurilinguisme et à la diversité linguistique.
De plus, cette obligation remet en cause le travail des enseignant·e·s d’anglais. Les universités doivent continuer à développer des enseignements en langues et les collègues spécialistes doivent être les seul·e·s à qualifier le niveau des étudiant·e·s en anglais ou dans d’autres langues.
Cette politique de certification du MESRI est d’autant plus ridicule que seul le fait de passer la certification compte pour obtenir le diplôme, et non le niveau. L’objectif du gouvernement serait-il d’enrichir des sociétés privées avec des fonds publics ? En effet, la liste des certificateurs en langue anglaise qu’aurait préconisés le MESRI (Aptis – English langage test, Cambridge English, C2 Proficiency, IELTS, LanguageCert LTE/ESOL, Linguaskill, TOEFL, TOEIC) n’inclut même pas le CLES en anglais, certification publique développée dans les universités par les didacticiens en langue.
L’APLV qui s’est également opposée à cet arrêté dès sa publication, et a publié à plusieurs reprises, en coordination également avec d’autres associations de linguistes, des arguments techniques, scientifiques et didactiques pour réclamer son abrogation, approuve pleinement cette prise de position.


Documents joints

PDF - 152.1 ko

Navigation

Articles de la rubrique

  • Communiqué du SNESUP-FSU du 26 avril 2022 demandant l’annulation de l’obligation de certification en langue anglaise pour les étudiants de licence, licence professionnelle et du diplôme universitaire de technologie pour l’obtention des diplômes en 2022

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

Nos partenaires

PNG - 6.8 ko


PNG - 10.7 ko


PNG - 6.1 ko

Coordination Nationale des Enseignants de Français d’Algérie
Publicités

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE