Les professeurs de néerlandais dénoncent le manque de moyens - la Voix du Nord du 4/11/2009

vendredi 6 novembre 2009
 Sylvestre VANUXEM

Un article d’Émilie Skrzypczak paru dans la Voix du Nord du 4/11/2009

L’apprentissage du néerlandais constitue pour les élèves un atout linguistique non négligeable en terme d’emploi. Pourtant, les professeurs dénoncent la précarité des conditions d’enseignement.

Les chiffres délivrés par l’Inspection académique parlent d’eux-mêmes : ils étaient, en 2008, près de 5 000 élèves des écoles primaires du Nord et 1 258 collégiens à se lancer dans l’apprentissage du néerlandais. « Lorsque j’ai commencé il y a dix ans, c’était à Comines, dans une école primaire. Aujourd’hui, il y a de la demande partout ! », constate l’enseignante.

Un engouement dû à un apprentissage généralement synonyme d’emploi.
« Les offres d’emploi sont plus importantes pour ceux qui pratiquent le néerlandais, comme à Courtrai ou à Gand, et les salaires sont plus élevés. précise l’enseignante. Connaître les bases du néerlandais suffit à une entreprise pour vous embaucher, notamment dans les sociétés de transport, la restauration et les métiers manuels. Et cela facilite la recherche d’un job d’été. »


Lire l’article sur le site de la Voix du Nord