C.E.C.R.L.


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 18 avril 2009
 Laure PESKINE

Vidéos de productions orales illustrant les six niveaux du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues

Ces vidéos présentant des productions orales de jeunes de 13 à 18 ans calibrées en parallèle en cinq langues, sur les six niveaux du CECRL, sont disponibles sur le site du CIEP ainsi que les fiches de commentaires sur les niveaux attribués.

lundi 14 avril 2008
 Christian PUREN

Rapport en ligne : "Proposition d’un cadre commun de référence pour les langues pour le Canada", mai 2006

Le site "Patrimoine canadien" a publié en ligne en mai 2006 un long rapport sur la question de l’adoption/adaptation d’un Cadre commun de référence pour les langues au Canada.

lundi 14 janvier 2008

Le Portfolio européen des langues et le Cadre européen commun de référence : entre normalisation institutionnelle et responsabilité individuelle, par Pierre FRATH

Le Cadre européen commun de références pour les langues (CECR) et le Portfolio européen des langues (PEL) sont en train de s’imposer en Europe comme le fondement de la réflexion et de l’action dans le domaine de l’apprentissage des langues. Les manuels et les examens sont de plus en plus inspirés par la référence aux six niveaux de compétence et aux cinq capacités langagières qu’ils proposent, et leur impact est grandissant dans les écoles, les universités et la formation continue. Mais ces deux outils peuvent-ils se développer dans un environnement institutionnel traditionnel et les progrès que l’on peut en attendre seront-ils à la hauteur des espérances ? Suivront-ils le chemin habituel des innovations pédagogiques, c’est-à-dire l’oubli après une brève période d’hubris didactique, ou bien sont-ils là pour influencer l’enseignement des langues dans la durée ? Et tout d’abord, le type d’apprentissage qu’impliquent le PEL et le CECR est-il souhaitable ? Sont-ils des instruments de liberté ou bien enferment-ils l’apprenant dans une vision trop normée de la connaissance ? Voici quelques-unes des questions que cet article voudrait aborder. Il commencera par un bref rappel de ce que sont le CECR et le PEL, avant de faire état de leur efficacité réelle. On s’interrogera ensuite sur leur contenu affiché, et on essaiera de distinguer ce qu’ils comportent d’idéologique. On proposera in fine une utilisation pragmatique du PEL et du CECR.

vendredi 19 octobre 2007
 Christian PUREN

“ Faut-il « appliquer » le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) ? ” - Conférence de M. Francis Goullier

Compte-rendu de la conférence du 26 septembre 2007 animée par M. Francis Goullier, IGEN de Langues au CRDP de Bourgogne.

samedi 14 juillet 2007

Un dossier de Franc-Parler : le CECR oui mais...

L’écho des échanges qui ont eu lieu lors du récent colloque organisé par la FIPF sur le thème : "Le CECR : une référence mondiale ?"

vendredi 1er juin 2007

Les Groupes de Compétences

Un dossier sur le site de l’Académie de Lille.

mercredi 9 mai 2007
 Christian PUREN

Quelques questions impertinentes à propos d’un Cadre Européen Commun de Révérence, par Christian PUREN

Conférence vidéo et son, donnée par Christian Puren lors de la journée des langues à l’IUFM de Nancy le 9 mai 2007, à écouter et lire en ligne sur le site APLV-LM. Libre accès.

vendredi 23 mars 2007

Texte littéraire et cadre européen commun de référence pour les langues, Incidence sur les instructions officielles et sur les manuels de langues au lycée, par Laure Riportella, Maître de conférences, IUFM de Lorraine.

Résumé
Le Cadre européen commun de référence pour les langues redéfinit un statut au texte littéraire et propose de nouvelles approches des documents dans les classes sous formes de tâches. Les nouveaux programmes de langues au lycée et les derniers manuels scolaires de langues, déclarent, sur le principe, tenir compte de ces perspectives européennes mais, en fait, bien peu d’innovations pédagogiques sont proposées. Adapter des tâches au support particulier que constitue le texte littéraire se révèle pourtant indispensable si l’on veut continuer à utiliser ce support en classe.

mercredi 7 février 2007

Parution : « Évaluer dans une perspective actionnelle, l’exemple du Diplôme de Compétence en Langue », par C. Bourguignon, P. Delahaye, C. Puren

Avec la perspective actionnelle, le Cadre européen commun de référence (CECR) ne s’adresse plus seulement à l’apprenant de langues mais à l’apprenant-usager de langues ayant à « accomplir des tâches (qui ne sont pas seulement langagières) dans des circonstances et un environnement donné, à l’intérieur d’un domaine d’action particulier ». L’évaluation de la compétence en langue, dans cette perspective, ne peut réellement se réaliser qu’à travers l’accomplissement de tâches qui, elles non plus, ne sont pas seulement langagières.

dimanche 10 décembre 2006

La responsabilité des enseignants de langues à l’aune du Cadre Européen Commun de Référence, par Claire Bourguignon

Conférence donnée par Claire Bourguignon, Présidente du Conseil Scientifique du DCL, le 9 décembre 2006 lors de l’Assemblée générale de l’APLV à Marseille.

vendredi 8 septembre 2006
 Christian PUREN

Quelques conclusions personnelles sur les " Conclusions du Conseil sur l’indicateur européen des compétences linguistiques " de 2006, par Christian PUREN

Les « Conclusions du Conseil de [l’Europe] sur l’indicateur européen des compétences linguistiques » publiées au Journal officiel de l’Union européenne ont de quoi surprendre les enseignants et les didacticiens. Elles m’ont pour ma part proprement stupéfait, et je voudrais ici brièvement expliquer les différentes raisons de cette réaction immédiate, et les conclusions que j’en tire pour ma part.

On me permettra de reprendre pour ce faire la belle rhétorique administrative de ce texte.

dimanche 1er janvier 2006
 Christian PUREN

L’évaluation a-t-elle encore un sens ?, par Christian PUREN

Réponse à la question du titre : oui, cinq fois oui, pas moins. Mais sans doute pas dans... le sens où les lecteurs auront immédiatement compris ce titre volontairement ambigu.
Coexistent en effet actuellement en didactique des langues-cultures quatre modèles de
« sens d’évaluation » que l’on peut qualifier de modèle « vertical-descendant », « verticalascendant
 », « horizontal » et « transversal ».

Navigation

Mots-clés de la rubrique