Éditorial des "Langues Modernes" n° 4/2009, par Bernard Delahousse et Marie-Pascale Hamez, rédacteurs en chef

jeudi 17 décembre 2009

Dans notre éditorial du n° 3-2009, nous observions que l’appel à contributions pour le dossier sur les DNL avait remporté un vif succès auprès des auteurs, avec près de quarante propositions reçues, et nous nous demandions si cette marque d’intérêt serait confirmée par nos lecteurs. Les premières réactions, positives, voire enthousiastes pour certains, de même que le démarrage, plus rapide que d’habitude, de la vente au numéro semblent indiquer que nous sommes en passe de réussir notre pari. Certes, il est encore trop tôt pour dresser un bilan car, d’une part les commandes à l’unité se poursuivent généralement sur une période de 6 mois à un an après la parution du numéro et, d’autre part, l’accueil qui sera fait à ce deuxième volet du dossier sera également à prendre en compte.

Ce numéro 4-2009, intitulé « Enseignants de DNL et de LV : à armes égales ? », aborde les DNL sous deux angles complémentaires : la formation des enseignants de DNL et de LV, et l’intégration de ces enseignements. Questions d’actualité, s’il en est, puisque parmi les mesures annoncées le 19 novembre dernier par le ministre de l’Éducation Nationale «  Vers un nouveau lycée en 20101 », elles figurent dans une section à part entière dans le dispositif visant à « favoriser l’apprentissage des langues étrangères ». La rédaction des Langues Modernes espère donc que ces deux numéros consacrés aux DNL, et initiés depuis plus d’un an, contribueront à une réflexion approfondie sur cette thématique « nouvelle », non seulement de la part des enseignants de LV et de DNL, mais aussi (qui sait ?) de la part des instances administratives et pédagogiques chargées de mettre en oeuvre cette réforme. C’est à la coordinatrice, Marie-france Mailhos, que revient le mérite d’avoir constitué un dossier aussi riche et structuré ; nous lui renouvelons nos remerciements chaleureux pour la grande qualité de son travail.

Deux articles hors-thème complètent ce numéro : le premier nous permet de découvrir la richesse, mais aussi la complexité, du « paysage linguistique marocain » et pose, d’une manière concrète, la question du plurilinguisme et de la pluriculturalité. Le second, publié sur notre site, rend compte d’une expérimentation intéressante d’évaluation formative de l’écrit visant à développer chez l’étudiant des stratégies pour améliorer la qualité de ses productions écrites. La rubrique suivante, « comptes rendus de lecture », présente trois ouvrages : l’un, très pragmatique, est directement lié à ce dossier des DNL ; le second, une méthode pour apprendre l’espagnol en écoutant, fait suite au compte rendu du n° 3-2009 sur la même méthode en anglais oral. ; quant au troisième, il s’agit d’un ouvrage collectif sur le statut du néerlandais dans les systèmes éducatifs de la zone frontalière franco-belge.

Cela fait déjà quatre ans et demi que Benoît Cliquet fait un « Clin d’oeil » amusé et amusant aux fidèles lecteurs des Langues Modernes : qu’il soit ici vivement remercié pour la qualité de ses dessins et pour sa disponibilité ! De même, Bernadette Grandcolas mérite toute notre gratitude pour avoir compilé, et ce n’est pas une mince tâche, les numéros des Langues Modernes de 1945 à 1987 et en avoir dressé un catalogue par année et par auteur : ce catalogue est consultable sur notre site. Enfin, souhaitons la bienvenue à Marie Heimburger, enseignante en classe d’accueil dans l’académie de Versailles, nouvelle assistante de rédaction aux côtés de Jean-François Brouttier, et qui prend en charge la rubrique « Livres reçus ». Bienvenue aussi à Sylvie Baudequin, qui vient renforcer l’équipe des rédacteurs du site, pour l’espagnol.