Cadre de la formation et des épreuves du CAPEFE (certificat d’aptitude à participer à l’enseignement français à l’étranger)

vendredi 28 février 2020
 PRAT Jeanny

Le texte officiel cadrant la formation et les épreuves du CAPEFE est paru.

Arrêté du 4 février 2020 relatif au certificat d’aptitude à participer à l’enseignement français à l’étranger
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=212DE81160BE159F170A834B81A9842C.tplgfr28s_2?cidTexte=JORFTEXT000041606362&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000041605501
ou http://tinyurl.com/sqr8s5k

La mise en place de ce certificat avait été annoncé dans l’arrêté du 28 mai 2019 modifiant l’arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters « métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation »
L’article 8 de l’arrêté d’origine est celui qui exige « la maîtrise d’au moins une langue vivante étrangère » au niveau européen B2 dans le cadre d’un « enseignement » « sanctionné par l’attribution de crédits », sans en indiquer le nombre mais en précisant que ceux-ci « ne peuvent être obtenus par compensation ».

Cet article, qui mentionne également la possibilité d’« intégrer, dans le cadre de programmes d’échanges, la mobilité internationale », s’est donc vu ajouter en mai 2019 « un alinéa ainsi rédigé : « La formation peut donner lieu à la délivrance d’un certificat d’aptitude à participer à l’enseignement français à l’étranger, pour les étudiants comme pour les fonctionnaires stagiaires. Ce certificat s’appuie notamment sur la maîtrise d’une ou plusieurs langues étrangères ainsi que sur la connaissance d’une ou plusieurs aires géographiques régionales. » »
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=86483372970E6D90026D8ECF9BB5A9CE.tplgfr25s_2?cidTexte=JORFTEXT000038731861&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000038730817
ou https://tinyurl.com/rsmd7gt

Cette modification du cadre national des masters MEEF vient à la suite du discours d’Emmanuel Macron à l’Institut de France sur l’ambition pour la langue française et le plurilinguisme le 20 mars 2018, où l’on trouve « « un élan nouveau donné aux lycées français », « développer les établissements partenaires avec l’objectif de doubler le nombre d’élèves accueillis au sein du réseau scolaire français d’ici à 2025 », et « la mission de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (…) sera renforcée. »
https://www.elysee.fr/emmanuel-macron/2018/03/20/discours-demmanuel-macron-a-linstitut-de-france-sur-lambition-pour-la-langue-francaise-et-le-plurilinguisme

Cf.
Développer l’enseignement français à l’étranger : un nouvel élan.
https://www.education.gouv.fr/developper-l-enseignement-francais-l-etranger-un-nouvel-elan-5420

Dans ce document, on trouve ceci : « le développement de ce réseau exige également la formation de nouveaux enseignants et l’identification d’un vivier de personnels. En France, dans le cadre de la réforme de la formation des enseignants, les Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (INSPE) proposeront une certification spécifique à l’enseignement français à l’étranger, dans le cadre du Master MEEF (métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation). Compétences en langues, compétences interculturelles, connaissance d’une aire géographique ou d’un pays constitueront des atouts reconnus et l’identification d’un vivier de diplômés susceptibles de rejoindre ces établissements. Dès janvier 2020, une expérimentation sera conduite dans plusieurs INSPE pour les personnels titulaires. À la rentrée 2020-21, le certificat sera accessible aux étudiants MEEF et aux titulaires. »

Et aussi : « L’État renforce les moyens de l’AEFE à hauteur de 25 millions d’euros en 2020. »

Il est à noter que les moyens de l’AEFE venaient d’être diminués : « baisse des subventions publiques et notamment l’annulation de 33 millions en 2017 »
Cf. Enseignement français à l’étranger : Un plan décevant
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/10/09102019Article637062032102410805.aspx

NB. Ne pas confondre ce certificat d’aptitude avec la certification complémentaire en français langue seconde (FLS) qui concerne les personnels enseignants des premier et second degrés relevant du ministre chargé de l’éducation nationale et aux maîtres contractuels et agréés des établissements d’enseignement privés sous contrat (dernier BO en date à ce sujet, le n° 30, du 25 juillet 2019) , ni avec l’Option FLE qui existe au CAPES de Lettres Modernes depuis la session 2014.

Jeanny PRAT


Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

Publicités

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE