Éditorial des « Langues Modernes » n° 3/2011, par Marie-Pascale Hamez et Bernard Delahousse, rédacteurs en chef

vendredi 23 septembre 2011

Si le ministère de l’Éducation Nationale souligne régulièrement dans les médias du quotidien, l’importance de l’enseignement des langues vivantes à l’école primaire, on peut s’interroger sur la place actuelle des langues dans la formation des professeurs des écoles. À l’issue de la première année de mise en œuvre de la réforme de la formation des enseignants, assurée désormais dans le cadre de masters, la revue Les Langues Modernes [1] vous propose une réflexion sur les contenus des masters « Métiers de l’enseignement », centrée, bien évidemment, sur les modules de formation en langues proposés aux futurs enseignants du premier degré.

Nous remercions très chaleureusement Martine Kervran, coordinatrice du dossier de ce numéro et spécialiste de didactique des langues, profondément impliquée dans la formation initiale des enseignants par ses fonctions de formatrice et ses nombreuses activités de recherche. Les articles du dossier, ainsi que les contributions publiées sur notre site rendent compte des nouveaux dispositifs mis en place dans plusieurs IUFM de France à la suite de la « mastérisation » et témoignent de l’intense travail de conception des formateurs, tout en évoquant les difficultés rencontrées, pour ouvrir de nouvelles perspectives de formation.

L’article hors-thème d’Isabelle Kross poursuit la réflexion engagée dans le numéro 2-2011 consacré à l’aide à l’écriture. S’appuyant sur une expérience menée en classe de FLE, l’auteur présente une méthode phonographique pour aider les apprenants à perfectionner leur prononciation dès le début de l’apprentissage et faciliter le passage de la langue orale à la langue écrite.

Pour terminer, signalons que deux temps forts ponctuent notre rentrée associative. En premier lieu, l’APLV sera présente au salon Educatec-Educatice  qui se tiendra à Paris, les 23, 24 et 25 novembre 2011 : une annonce à cet effet est publiée dans ce numéro. Enfin, l’Assemblée Générale 2011 de notre association [Nous rappelons aux adhérents le vote pour le renouvellement du Conseil d’Administration de l’APLV
dont le scrutin aura lieu lors de l’AG.] se déroulera les 5 et 6 novembre à Reims. Nous espérons qu’elle sera le lieu de rencontre de nombreux adhérents et non-adhérents, tous acteurs de l’enseignement des langues. Nous avons la certitude que « la formation des enseignants, état des lieux et perspectives », thème choisi pour ce rassemblement, favorisera de fructueux échanges…


[1Le thème de la formation des enseignants a été plusieurs fois traité dans la revue notamment dans les
numéros 4-1991 (« Se former pour demain ») et 4-1993 (« La formation professionnelle dans les IUFM »).