Éditorial des « Langues Modernes » n° 1/2015, par Pascal Lenoir, rédacteur en chef

vendredi 27 mars 2015

Le numéro 1-2015 que nous éditons comme à l’accoutumée au premier trimestre de l’année est le fruit d’un travail authentiquement militant : ce dossier sur les nouvelles épreuves de langues au baccalauréat, introduites depuis 2013, doit en tout premier lieu son existence au volontarisme et à l’énergie de Michel Morel, coordinateur, que je tiens à remercier tout particulièrement. Grâce à son opiniâtreté et à la disponibilité dont il a fait preuve auprès des auteurs des articles publiés ici, il a été possible de fournir à nos lecteurs un dossier qui pose avec acuité l’ensemble de la problématique de cette certification qui intervient à la fin des études secondaires et qui rend encore possible, sans examen ou test supplémentaire, l’inscription dans un grand nombre de filières de l’enseignement supérieur.

Tel est bien l’enjeu : alors que plusieurs épreuves ont désormais lieu dans les établissements mêmes où les élèves de terminale sont scolarisés, que ces épreuves sont conduites par leurs propres enseignants, le risque est grand de voir un jour leurs résultats remis en cause, dans la mesure où ils pourraient ne pas présenter les garanties suffisantes en termes d’objectivité. Dès lors, on pourrait craindre que les universités ne mettent en place leurs propres modalités d’évaluation des connaissances et compétences en langue des futurs étudiants.

Ce qui précède ne doit surtout pas être vu comme une remise en cause du soin et de l’exigence éthique avec lesquels les enseignants de langue des lycées s’acquittent de leur tâche, bien évidemment. Mais il s’agit ici de souligner la dimension militante de ce numéro, car comme Michel Morel le dit en substance dans son introduction, l’APLV prend date : notre association considère que les actuelles modalités d’évaluation en langue à l’issue des études secondaires font courir à cet enseignement des risques majeurs. Dans la note du Président, le lecteur peut par ailleurs prendre connaissance des initiatives récentes prises par notre association pour défendre la qualité de l’enseignement – apprentissage de toutes les langues, à tous les cycles. Et c’est précisément pour se faire l’écho de ces préoccupations que le comité éditorial a retenu l’idée de consacrer un numéro des Langues Modernes à cette problématique de l’évaluation en langues au niveau de référence que constitue en France le baccalauréat.

Le lecteur pourra donc prendre connaissance d’un dossier tout à fait fourni, dans lequel s’expriment de nombreux acteurs du domaine, qu’il s’agisse de membres du corps enseignant, de celui des formateurs ou de celui du corps d’inspection. S’y ajoute la rubrique habituelle, C’était il y a, dans laquelle Francis Wallet évoque un numéro des Langues Modernes de 1985, qui était consacré aux épreuves écrites du baccalauréat d’alors. On constatera que certaines remarques sont d’une remarquable actualité. On trouvera également un article hors thème, consacré aux cours en ligne et à leur évaluation, par Guilène Révauger. Bernadette Grandcolas nous livre un compte rendu de lecture de l’ouvrage de François Grosjean, sur le monde des bilingues. On trouvera également la rubrique des livres reçus, par Gilbert Huguet, ainsi que le dessin de Benoît Cliquet.

Je tiens à remercier toutes les personnes qui se sont impliquées dans la réalisation de ce numéro qui, je le pense, fera date, et je vous souhaite une excellente lecture.


Les prochains dossiers des Langues Modernes :

2/2015 : Le cinéma en langues (à paraître fin juin 2015)
3/2015 : Enseigner les langues à l’université, un métier qui s’apprend ? (à paraître fin septembre 2015)
4/2015 : Enseigner et apprendre les langues orientales à l’université : quelles approches ? (à paraître fin décembre 2015)


51/130
130/130
35/130
19/130
7/130
7/130
13/130
12/130
68/130
9/130
14/130
12/130
25/130
34/130
7/130
19/130
10/130
7/130
7/130
21/130
42/130
23/130
22/130
7/130
8/130
17/130
7/130
8/130
31/130
17/130
31/130
24/130
12/130
9/130
14/130
16/130
19/130
22/130
8/130
15/130
10/130
8/130
16/130
54/130
20/130
10/130
19/130
7/130
10/130