Comment traduire en allemand des noms composés français ? Mise en ligne du travail d’Yves Bertrand

mercredi 8 avril 2015

Depuis 2002 Yves Bertrand publiait dans presque chaque numéro de la revue Nouveaux Cahiers d’Allemand une rubrique intitulée « À la pêche aux mots – comment traduire en allemand des composés français ? » Dans son introduction à la première livraison Y. Bertrand avait écrit : « Aucun des cinq grands dictionnaires ‘français-allemand’ ne traduit argent sale. Donc comment savoir si schmutziges Geld est possible ou non, s’il faut employer un autre mot et si l’on a la même traduction avec blanchiment d’argent sale ? (…) Le but de cet article et des suivants est de combler, autant que possible, certaines des lacunes des dictionnaires existants, étant bien entendu que ce travail encourra les mêmes reproches que ceux que je viens de formuler. Mais qu’importe si le lecteur découvre ce qui lui manquait ou ce qui ne lui convenait pas dans d’autres ouvrages et s’il peut ainsi accroître, tant soit peu, sa connaissance de l’allemand ? » (Lire cette introduction entièrement ici.)

Au départ Y. Bertrand a utilisé une liste de groupes nominaux composés établie par Marc Papin et Jacques Maucourt, ingénieurs de recherche au Trésor de la Langue française (TLF). Plus tard il a étoffé la liste avec ses propres recueils. Inévitablement la longue durée de la publication (la dernière livraison sera insérée dans le n° 1/2015 des NCA) a entraîné petit à petit des changements dans la présentation des articles. Ainsi par exemple, à partir de la lettre J, le lecteur trouvera moins de commentaires et d’exemples de traduction qu’avant.

Depuis maintenant un an ce grand travail est aussi consultable en ligne à cette adresse. Ulrich Hermann, qui a eu l’honneur d’être choisi comme co-auteur par Y. Bertrand, a réalisé l’informatisation des données (certainement non dépourvue d’erreurs, adresser les remarques à whermann¤free.fr) et la mise en ligne. Il est prévu d’intégrer ultérieurement ce travail dans les bases de données du projet ATILF (Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française).