Interview de Sylvestre Vanuxem sur VousNousIls : « l’anglais, une langue « trop omniprésente » »

lundi 27 septembre 2010
 Laure PESKINE

Sylvestre Vanuxem, président d’honneur de l’APLV, a répond aux questions de Quentin Duverger.

Est-ce que l’anglais n’est pas trop omniprésent ?
Cela a tou­jours été le pro­pos de l’APLV. Comme nous sommes une asso­cia­tion mul­ti­lingue, nous esti­mons que toutes les langues sont inté­res­santes. D’autant qu’avec cette omni­pré­sence mon­diale, l’anglais est aujourd’hui consi­déré plus comme un vec­teur de com­mu­ni­ca­tion, que comme une langue, avec ses racines cultu­relles. C’est dom­mage, ça vide l’anglais de sa sub­stance, et ça rend notre pro­fes­sion moins intéressante.

Lire l’interview sur le site de VousNousIls.


50/131
131/131
36/131
16/131
7/131
68/131
9/131
9/131
15/131
12/131
24/131
38/131
7/131
21/131
10/131
7/131
7/131
7/131
21/131
40/131
13/131
14/131
25/131
27/131
7/131
8/131
17/131
7/131
7/131
8/131
33/131
23/131
32/131
23/131
14/131
13/131
13/131
17/131
17/131
27/131
11/131
15/131
10/131
16/131
54/131
8/131
20/131
7/131
10/131
18/131
7/131
10/131