Éditorial des "Langues Modernes" n° 2/2011, par Marie-Pascale Hamez et Bernard Delahousse, rédacteurs en chef

vendredi 1er juillet 2011

Le dernier numéro des Langues Modernes consacré à l’écriture et à son enseignement en classe de langue, intitulé « Écrire », date de 1986. Depuis, cette thématique est apparue en filigrane dans de nombreux articles témoignant d’avancées théoriques, de pratiques innovantes et de l’utilisation des technologies, progressivement banalisée.
Aujourd’hui, le dossier de ce numéro coordonné par Marie-Pascale Hamez (Université Lille 3 – DEFI) se voudrait être un écho des tendances actuelles en se concentrant sur divers aspects de l’enseignement de l’écrit (correction des écrits, mise en place de projets d’écriture, articulation lecture-écriture, apports des TICE) à différents niveaux du système éducatif (collège, lycée, lycée professionnel, université, école d’ingénieurs).

L’article de la rubrique « Hors-thème », intitulé « Postures des enseignants de L2 dans le secondaire » présente les résultats d’une enquête réalisée par Rebecca Starkey-Perret. Cette investigation a bénéficié du soutien de l’APLV [1] qui a participé à la construction des données en publiant sur son site le questionnaire [2] de la chercheuse, destiné aux enseignants de langues.

Même si le site APLV-LanguesModernes.org constitue un excellent outil de diffusion et de valorisation des articles publiés dans la revue, nous travaillons actuellement à développer le référencement des articles publiés dans Les Langues Modernes. Des démarches sont en cours pour obtenir son inscription sur les listes de l’AERES [3] en tant que publication située à l’interface entre le champ de la recherche et le champ des pratiques professionnelles. Nous vous tiendrons au courant des résultats de nos demandes.

Deux nouveaux membres rejoignent le Comité de lecture des Langues Modernes et c’est avec grand plaisir que nous accueillons Élisabeth Lansel, professeure d’allemand en collège et formatrice TICE dans l’académie de Lille ainsi que Michèle Valentin-Foucard, professeure et formatrice en anglais à l’IUFM de Reims, École Interne de l’université Champagne-Ardenne. Saluons également le retour de Michel Morel, co-directeur éditorial du site APLV-LanguesModernes, au comité de lecture.

Enfin, nous remercions Francis Wallet, responsable de la rubrique « C’était il y a…..dans Les Langues Modernes » qui donne régulièrement aux lecteurs le plaisir de découvrir et de (re)lire des textes antérieurement publiés dans la revue, née en 1903, rappelons-le. Ces articles qui jalonnent le XXe siècle, témoignent de l’histoire des méthodologies, de la richesse des pratiques d’enseignement des langues, de leur diversité, de leurs transformations comme de leurs récurrences et donnent à percevoir l’évolution des questionnements et des visées didactico-pédagogiques qui les sous-tendent. Autant de traces précieuses de notre patrimoine enseignant.

Nous profitons de l’occasion pour rappeler le travail de mise en ligne régulier effectué par Laure Peskine à chaque parution d’un numéro de la revue (sommaire, éditorial, Note du président, résumés des articles, articles de la revue publiés sur le site, etc.). Qu’elle en soit remerciée !


[3Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur