Quelques notes sur « La planète des langues », émission diffusée sur Arte dans la série Le Dessous des Cartes

mardi 10 décembre 2019

La présentatrice nous emmène d’abord dans les cabines des interprètes de l’ONU et fait ensuite un bilan de la situation linguistique mondiale. A Bruxelles, avec l’agrandissement de la Communauté Européenne, de six langues au départ, on en compte maintenant trente-deux.

Avec un planisphère coloré selon différents critères, elle rappelle qu’il existe environ 7.000 langues (dont beaucoup en voie de disparition), regroupées en différentes familles. Ce qui est particulièrement frappant c’est le grand nombre de langues parlées dans certains pays africains, reflet des frontières imposées par les colonisateurs. Alors que chez nous on discute frileusement le pour et le contre du bilinguisme chez l’enfant, dans ces pays multilingues les enfants grandissent tout naturellement avec plusieurs langues.

On peut voir ensuite les dix langues les plus parlées – le français arrive en neuvième position. Enfin, pour la communication, si l’anglais est en tête, le français est sixième. Et on s’aperçoit que des langues comme l’allemand ou l’italien sont insignifiantes au niveau global.

En conclusion, elle précise que les langues sont souvent source de conflits, quand il s’agit de décalage de frontières, et qu’elles sont aussi un enjeu de puissance. Les pays les plus importants l’ont compris, l’anglais avec le British Council, la France avec l’Alliance Française et plus récemment la Chine avec les Instituts Confucius, qui visent à une plus grande diffusion de leurs langues respectives.

Bernadette Grandcolas et Ulrich Hermann


Voir ou revoir l’émission

Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

Publicités

JPEG - 4.6 ko

Découvrez nos nouveaux séjours !

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE