« Histoire des Méthodologies de l’enseignement des langues », ouvrage de Christian PUREN

samedi 3 mars 2007
 Christian PUREN

Conditions d’utilisation

L’ouvrage Histoire des méthodologies de l’enseignement des langues (Paris : Nathan-CLE International, 448 pages) est épuisé et n’est plus édité. En tant qu’auteur, j’ai récupéré les droits sur cet ouvrage.

Je l’offre gratuitement en lecture à l’écran, téléchargement et/ou impression à tous les collègues enseignants et étudiants intéressés pour leur usage personnel ou professionnel (formation d’enseignants, par ex.).

Cet ouvrage couvre l’histoire des méthodologies d’enseignement des langues vivantes étrangères (LVE) en France depuis la "méthodologie traditionnelle" - appellation qu’il faut réserver à celle qui a été calquée sur l’enseignement scolaire des langues mortes -, jusqu’à la fin du XIXème siècle, jusqu’à la méthodologie audiovisuelle, qui s’élabore à la fin des années 1950 pour le français et l’anglais langues étrangères, et influence fortement l’enseignement scolaires des LVE en France jusqu’aux années 90. Il ne couvre ni l’approche communicative, ni, bien sûr, les premières mises en oeuvre de la "perspective actionnelle" ébauchée par le Cadre européen commun de référence du Conseil de l’Europe, de 2001, ni mes réflexions postérieures sur l’éclectisme et la didactique complexe des langues-cultures.

Concernant la reproduction de l’ouvrage Histoire des méthodologies de l’enseignement des langues, en dehors d’un usage personnel selon les règles universitaires "classiques" (c’est-à-dire pour des citations d’une dizaine de lignes dans des articles, mémoires, thèses, cours,...), mes seules demandes sont les suivantes :

a) que les citations plus longues (4-5 pages ou moins) soient référencées (nom de l’auteur, lieu et noms des éditeurs, année), selon les règles universitaires en vigueur (pas d’autorisation à me demander) ;

b) que les "reproductions" (au-delà de 4-5 pages jusqu’à un sous-chapitre entier, tel que 1.2, le 2.4, le 3.3, le 4.1, etc.) me soient seulement signalées ;

c) qu’une reproduction intégrale d’une des 4 parties de l’ouvrage ou de la totalité de l’ouvrage à des fins de diffusion en version papier fasse préalablement l’objet d’une demande expresse d’autorisation ;

d) qu’aucune reproduction partielle ou totale de l’ouvrage ne donne lieu à un profit quelconque : le prix éventuellement demandé à des étudiants pour les tirages papier ne doit pas dépasser le coût de reproduction et de diffusion.

Christian Puren
christian.puren@gmail.com

PDF - 2.7 Mo