Grève dans les lycées français à l’étranger

samedi 2 décembre 2017
 BRETON Jean-Luc

Les personnels des lycées français de l’étranger se sont mobilisés, lundi 27 novembre, contre la baisse des dotations de l’Etat à l’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger (AEFE), organisme public dépendant du Ministère des Affaires Etrangères. La grève a été largement suivie, particulièrement en Europe, Afrique et Asie.

Le mouvement fait suite à l’annulation, en juillet, de 33 millions d’euros de crédits de l’AEFE pour l’année en cours, soir à peu près 10% de son budget. Le Ministère assure que « les suppressions de postes ne toucheront pas d’enseignants en cours de contrat » et seront compensées par des recrutements d’agents en contrat local.

Une pétition en ligne (disponible sur le site www.change.org), s’inquiétant de l’impact des choix budgétaires « sur la qualité des enseignements dispensés au sein des établissements français à travers le monde », a été signée par plus de 23 000 personnes. « Tel qu’il est dessiné, le système de l’enseignement français à l’étranger se dirige vers une privatisation qui ne dit pas son nom, ou même vers une disparition », estime le texte.


50/131
131/131
37/131
16/131
7/131
68/131
9/131
9/131
15/131
12/131
24/131
38/131
7/131
21/131
10/131
7/131
7/131
7/131
21/131
40/131
14/131
14/131
26/131
27/131
7/131
8/131
17/131
7/131
7/131
8/131
33/131
23/131
32/131
23/131
14/131
13/131
13/131
17/131
17/131
27/131
11/131
15/131
10/131
16/131
54/131
8/131
20/131
7/131
10/131
18/131
7/131
10/131