In Memoriam Pierre Dommergues

lundi 13 juillet 2015

Nous déplorons le décès, le 6 juillet 2015, de notre collègue Pierre Dommergues, qui a été plusieurs années rédacteur en chef des Langues Modernes.

Après avoir obtenu l’agrégation d’anglais, Pierre Domergues a enseigné tout d’abord au Lycée Condorcet, puis en 1964 il a été nommé assistant à la Sorbonne. En 1968, il a dirigé, avec Bernard Cassen, le Collectif fondateur de la nouvelle Université de Vincennes, université dans laquelle il a enseigné la littérature américaine jusqu’à la fin de sa carrière. En 1985, il a fondé la MICEFA, organisme qui continue encore à promouvoir la coopération culturelle et scientifique entre l’Amérique du Nord et la France et qui organise des échanges d’étudiants entre la France et l’Amérique du Nord (USA et Canada anglophone).

Membre de l’APLV il s’est particulièrement impliqué dans Les Langues Modernes dont il devient rédacteur en chef adjoint en 1964, puis rédacteur en chef de 1968 à 1970. Il a par ailleurs écrit dans la revue plusieurs articles, qui montrent sa connaissance des auteurs américains contemporains. Il a aussi coordonné plusieurs dossiers : sur Emerson (3 - 1966), sur le problème noir aux États-Unis (3 - 1966), et sur l’Irlande (2 - 1967).

Articles publiés dans Les Langues Modernes :
Le dernier roman de Kerouac — 2/1964
Entretien avec Herbert Gold 3/1964
Romanciers américains de l’innocence (Carson Mac Cullers, Truman Capote, William Styron) — 2 /1965
Le roman contemporain aux États-Unis — 6/1965
La négritude américaine — 5/1966
Rencontre avec Norman Mailer — 4/1967
Le Roy Jones au théâtre — 4/1966
Rencontre avec Saul Bellow — 5/1966
Entretien avec Nabokov — 1/1968
Norman Mailer et pourquoi sommes-nous au Vietnam — 4/1968