Éditorial des « Langues Modernes » n° 4/2018, par Émilie Perrichon, rédactrice en chef

vendredi 7 décembre 2018

Malgré la grande diversité des sujets abordés dans les Langues Modernes, une thématique n’avait encore jamais été explorée de manière spécifique : les langues et l’identité. Il paraissait alors primordial, à l’heure où les questions identitaires sont exacerbées, d’interroger la communauté enseignante sur les problématiques que cela soulève.
« Les langues sont des symboles d’identité ; elles sont utilisées par leurs locuteurs pour marquer leurs identités. Les individus s’en servent aussi pour catégoriser leurs pairs en fonction de la langue qu’ils parlent ». Cette phrase de Mickaël Byram1, écrite en 2006, reflète le lien que nous souhaitions mettre en avant entre langues et identités, liens indéfectibles à la fois sources d’échanges, de richesses mais aussi parfois synonymes de heurts et de conflits. Ce sont ces liens, à l’origine de questions vives en didactique des langues, que nous avons voulu mettre en avant dans ce dossier. Le rôle de l’enseignement des langues est central dans la saisie de ces enjeux identitaires. De manière générale, et quel que soit leur contexte d’usage et de transmission, les langues sont porteuses d’enjeux sociaux, politiques et culturels.
Ce numéro, coordonné par Lynne Franjié que nous remercions vivement pour son implication, permet une réflexion profonde et originale sur ces enjeux et les liens entre langues, identités et politiques éducatives, à différents niveaux (primaire, secondaire et supérieur) et dans plusieurs pays (France, Algérie, Espagne, Italie).
Bonne lecture à tous !


50/131
131/131
37/131
16/131
7/131
68/131
9/131
9/131
15/131
12/131
24/131
38/131
7/131
21/131
10/131
7/131
7/131
7/131
21/131
40/131
14/131
14/131
26/131
27/131
7/131
8/131
17/131
7/131
7/131
8/131
33/131
23/131
32/131
23/131
14/131
13/131
13/131
17/131
17/131
27/131
11/131
15/131
10/131
16/131
54/131
8/131
20/131
7/131
10/131
18/131
7/131
10/131