Éditorial des « Langues Modernes » n° 1/2021

par Émilie Perrichon, rédactrice en chef
mercredi 28 avril 2021
 Laure PESKINE

Depuis 2018, les langues des signes ont pris une place importante dans le volume complémentaire du Cadre européen de référence pour les Langues et il était important pour une revue comme la nôtre de proposer un numéro sur cette thématique. Véritable ouverture, ce dossier, coordonné d’une main de maître par Saskia Mugnier, constitue un tournant dans la façon dont on considère l’enseignement des langues au sens large du terme.
L’ensemble des articles sélectionné portent en effet des regards croisés susceptibles d’éclairer de façon pertinente l’enseignement et l’apprentissage des langues des signes. En partageant points de vue et expériences, ce dossier offre aux lecteurs un ensemble de ressources théoriques et pratiques permettant d’entamer, de nourrir et/ou de poursuivre leurs réflexions et leurs actions sur le terrain.

Ce numéro s’enrichit d’un compte-rendu de lecture de l’ouvrage d’Agnès Millet : « Grammaire descriptive de la langue des signes française. Dynamiques iconiques et linguistique générale » proposé par Dorota Sikora que nous remercions vivement.

Après quatre années à la rédaction de la revue, il est temps pour moi de passer la main à Nadja Maillard-De La Corte Gomez, qui saura faire perdurer notre ligne éditoriale et la qualité de notre revue.
Je profite donc de ce dernier éditorial pour remercier l’ensemble de l’équipe des Langues Modernes et en particulier Laure Peskine avec qui j’ai eu beaucoup plaisir à échanger et travailler, et qui m’a accompagnée pendant ces quatre années avec tant d’énergie et de compétences.
Nous avons eu à cœur de maintenir une revue de qualité, représentant toutes les langues, du primaire à l’université alliant questionnements de terrain et recherche en didactique des langues.
Bonne lecture à tous.