Les inspecteurs inspectés : une enquête sur les IA-IPR

Enquête publiée dans une Note d’information du Ministère de l’Education nationale de mai 2008
mardi 13 mai 2008
 Christian PUREN

En septembre 2006, la DEPP a fait réaliser par la société TMO-Régions une enquête en face à face auprès de 224 inspecteurs territoriaux (IA-IPR, IEN du premi"er et du second degré) ayant suivi leur formation à l’ESEN entre 2004 et 2006. L’interrogation portait à la fois sur leur profil, leurs motivations de choix du métier, la formation suivie et leur situation professionnelle.
Un second volet de l’enquête a consisté à interroger les « employeurs » des inspecteurs territoriaux que sont les recteurs (27 personnes interrogées) et les inspecteurs d’académie, directeurs des services départementaux (54 personnes) sur leurs attentes vis-à-vis de ces nouveaux inspecteurs territoriaux et le niveau de satisfaction à propos de ces nouveaux collaborateurs formés à l’ESEN entre 2004 et 2006, période de refonte du plan de formation.
(...)

"Les inspecteurs territoriaux formés à l’École supérieure de l’éducation nationale (ESEN) sont majoritairement satisfaits de leur formation de même que les recteurs et les inspecteurs d’académie, directeurs des services académiques qui sont « leurs employeurs ». Enseignants d’origine, majoritairement hommes malgré une féminisation croissante, ils sont devenus inspecteurs pour « avoir prise sur les choses ». Ils sont majoritairement satisfaits de la fonction qu’ils exercent sans difficulté particulière malgré la multiplicité de leurs tâches que sont à la fois l’évaluation, l’inspection, le contrôle et l’impulsion. Ils sont quasiment unanimes à ne pas regretter d’avoir choisi un métier « passionnant » et « diversifié » avec « de grandes marges de liberté »."

Lire la Note d’information du MEN


Note 08.17 MAI