Quelques réflexions sur l’apprentissage précoce d’une langue vivante - Interviews de Michel Candelier et Françoise Leclaire sur le site du SNUipp

vendredi 14 octobre 2011
 Laure PESKINE

Michel Candelier rappelle que les bilans des études empiriques scientifiquement menées montrent qu’il est erroné de dire que plus on commence une langue jeune, plus l’apprentissage d’une langue est efficace et que cet apprentissage fasse sens, il doit s’inscrire dans la vie de la classe et permettre de construire une cohérence entre les différents apprentissages. C’est ce que permet une approche comparative, connue sous le nom d’éveil aux langues.

Françoise Leclaire explique comment mettre en pratique une telle approche.

Lire l’article sur le site du SNUipp.

Michel Candelier est professeur à l’Université du Maine, masters didactique des langues et formation enseignants du premier degré et Président d’Honneur de l’APLV.

Françoise Leclaire est PE, co-responsable du parcours "plurilinguisme et école" du master enseignement du premier degré à Université du Maine.