Le clic de l’APLV sur « L’enseignement bilingue dans l’Education Nationale est-il un enseignement immersif ? » - compte rendu

samedi 2 octobre 2021
 BRETON Jean-Luc

Le clic de rentrée de l’APLV a eu lieu le 30 septembre avec Pierre Escudé, qui nous a guidés dans une foisonnante et passionnante réflexion sur les notions de bi-plurilinguisme, d’immersion et sur la situation de l’enseignement des langues vivantes régionales en France.

Pierre Escudé est un occitaniste, spécialiste des dispositifs d’enseignement bilingue français-occitan, mais son propos valait pour tout enseignement de langue vivante, étrangère ou régionale. Il nous a permis de prendre conscience que le terme d’« immersion » n’est peut-être guère plus qu’une vue de l’esprit, puisque tout apprenant d’une langue fonctionne nécessairement à partir de sa ou ses langue(s), posée(s) a priori et donc toujours présente(s). Cela implique qu’un « cours » de 45 minutes qui se déroule dans une langue vivante autre que le français peut être qualifié d’immersif. Et que par conséquent, le terme d’« immersion », comme d’ailleurs celui de « bilinguisme », ne doit pas être fétichisé dans l’esprit des praticiens de l’enseignement des langues.

Pierre Escudé a surtout développé ses remarques sur l’enseignement bilingue paritaire, qui existe à la marge pour les langues étrangères en sections internationales et est plus répandu pour les langues régionales, grâce à un secteur associatif très actif. Pierre Escudé a dressé un panorama clair et complet de l’histoire des résistances de la République vis-à-vis de l’enseignement des langues régionales, qui a pour effet de minorer la valeur et d’entraver la diffusion des apprentissages dans ces dispositifs novateurs dont l’efficacité est depuis longtemps avérée, non seulement pour l’apprentissage des langues en question, mais aussi pour le développement des compétences langagières, comportementales et cognitives des élèves. Il a cité à l’appui de cette idée l’ouvrage de Gilbert Dalgalian paru en 2020 (cf. https://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article8200) et le rapport de l’Inspecteur Général Yves Bernabé sur l’enseignement dans les écoles Diwan.

Pour son prochain clic, le jeudi 14 octobre, l’APLV invite l’autrice de romans historiques Sophia Burnett, qui dévoilera sa méthode de travail pour construire un roman ayant pour cadre le Moyen-Age.


Si vous désirez recevoir notre lettre d’information hebdomadaire envoyez un message vide à cette adresse :
lettres-subscribe@aplv-languesmodernes.org

Publicités

JPEG - 23.9 ko

Découvrez nos ouvrages en Anglais, Allemand, Espagnol et FLE