Dictionnaire du castillan usuel du Paraguay

lundi 8 juin 2009
 Antoine GALINDO

Le Paraguay reconnaît deux langues officielles : l’espagnol et le guaraní.

Des statistiques anciennes, puisque datant de 1992 (dernier recensement disponible d’après le site de l’Université canadienne de Laval) de la DGEEC (Direccion General de Estadistica, Encuestas y Censos : Direction générale de la statistique, des enquêtes et des recensements du Paraguay), révélaient que 39,2 % des locuteurs étaient unilingues guaranis et que 48,9 % étaient bilingues et parlaient le guarani et l’espagnol. Seulement 6 % de la population ne parlerait que le castillan ! Selon ces résultats, les locuteurs du guarani (bilingues ou non) représenteraient 88,1 % de la population. En réalité, le nombre des locuteurs du guarani est plus élevé, car ces statistiques ne tiennent pas comptent des bilingues parlant le guarani et une autre langue que l’espagnol. Selon toute vraisemblance, la proportion s’élèverait à environ 95 %.
Le bilinguisme se vit autrement selon que les gens habitent la ville ou la campagne. Selon le recensement de 1992, les Paraguayens seraient bilingues (guarani-espagnol) dans une proportion de 49 % dans les centres urbains (surtout dans la ville d’Asunción) et unilingues guaranis dans une proportion de 52 % (dans les campagnes). Les unilingues hispanophones ne représentent que 6 % de l’ensemble, ce qui, dans un continent massivement espagnol, constitue un cas unique.

Ces deux langues qui cohabitent, vivent et évoluent se contaminent l’une l’autre. L’une des particularités de l’espagnol parlé au Paraguay est le nombre important de "guaranismes" qui truffent la langue du quotidien.

Le 3 juin dernier, a été présenté à Asunción, le Diccionario de Castellano Usual del Paraguay, un ouvrage réalisé par John E. Aguiar Benítez, membre de l’Académie Paraguayenne de la Langue Espagnole depuis 2005, et membre correspondant de l’Académie Royale espagnole depuis 2006.
Le livre contient des mots, des phrases et des acceptions "non enregistrés" dans les dictionnaires universitaires, mais qui sont largement utilisés et compris par tous les Paraguayens parlant le castillan. En outre, de nombreux mots et phrases en usage dans la langue paraguayenne et d’origine guarani y sont consignés pour la première fois.