Les Ecoles Officielles de Langues (Escuelas Oficiales de Idiomas) : un réseau public de l’enseignement des langues unique en Europe

mardi 21 octobre 2008
 Antoine GALINDO

L’apprentissage des langues en Espagne demeure encore, comme le montrent les statistiques européennes, un des problèmes à régler. Toutefois, des Espagnols toujours plus nombreux passent une partie de leur temps de loisirs à apprendre une autre langue dans l’une des 284 écoles officielles de langues (EOI) réparties sur l’ensemble du territoire. C’est un enseignement des langues assuré par des enseignants fonctionnaires recrutés sur concours, et qui compte actuellement plus de 380.000 étudiants.

C’est à partir de l’année scolaire 2007-2008 que les écoles officielles de langues (EOI) ont lancé leur nouveau système de formation adapté au cadre européen commun de référence pour les langues. Les premiers diplômes seront attribués en fin d’année scolaire 2008-2009. Il s’agit d’un changement de méthodologie vers un enseignement plus pratique et moins théorique, s’accompagnant d’une nouvelle structure à trois niveaux (débutant, intermédiaire et avancé) sur six ans et ce, dans la plupart des communautés autonomes espagnoles.

Le changement fondamental touche à la structure même des enseignements. Jusqu’à présent, la formation se faisait sur cinq ans en deux cycles : le primaire (1ère, 2ème et 3ème années) et le supérieur (4ème et 5ème années). Depuis l’année dernière, les enseignements sont organisés sur trois niveaux : élémentaire, intermédiaire et avancé, de deux ans, chacun à l’exception de l’Andalousie, de la Catalogne et de la Navarre, qui ont choisi d’établir un cours intermédiaire sur une seule année.

De toute évidence, il ne s’agit pas seulement d’un changement de structure, mais également d’un changement dans la méthodologie des enseignements qui conduisent à atteindre les niveaux de compétence prévus dans le cadre européen. Le changement par rapport à l’ancien système est révolutionnaire, selon Miguel Angel Sanchez, Président de la Fédération des associations d’écoles officielles de langues. « L’élève devient le moteur de son apprentissage et l’enseignant joue le rôle de coordinateur : il fournit des stratégies qui permettront à l’élève d’acquérir la maîtrise de la langue », ajoute-t-il. Ce changement est principalement fondé sur l’enseignement et l’apprentissage des langues développés sur un plan plus pratique, étant donné que, comme le souligne Sanchez, « le principal problème de l’apprenant en EOI est qu’il possède, au final plus de connaissances théoriques que pratiques qui ne sont pas adaptés aux vrais besoins de communication à l’étranger. On prétend faire en sorte, avec cette nouvelle méthodologie, que l’étudiant parle, écoute, lise et écrive la langue qu’il étudie. »

Il est indispensable d’avoir 16 ans pour accéder à l’EOI alors que l’on pouvait y entrer à 14 ans dans le précédent système mais, constatant de nombreuses redites entre l’enseignement scolaire et l’enseignement dispensé par les EOI, ces dernières ont préféré s’ouvrir prioritairement en direction des adultes et des jeunes hors du système scolaire. Cependant, on peut aussi poursuivre ses études et s’inscrire dans les EOI, le baccalauréat donnant, par exemple, automatiquement accès au niveau intermédiaire.

L’offre linguistique de l’EOI est essentiellement axée sur trois langues : l’anglais, le français et l’allemand, bien que certains catalogues puissent atteindre les 22 langues, comme à l’EOI Jesús Maestro de Madrid. L’anglais est sans aucun doute la langue la plus choisie par les étudiants. En fait, 65,7% des étudiants ont choisi cette langue, un pourcentage bien éloigné du français (16%) ou de l’allemand (11%). Les autres étudiants (11%) optent pour l’apprentissage d’autres langues, qui ne sont cependant pas présentes dans toutes les OEI, mais qui, peu à peu, s’installent, à la demande des étudiants. C’est le cas de l’italien et du portugais. Par ailleurs, ces dernières années ont vu une augmentation significative d’une offre plus "exotique" (chinois, arabe, russe, japonais), répondant ainsi à des exigences d’entreprises en recherche de marchés.

D’autre part, les langues co-officielles (le basque, le catalan et le galicien) sont souvent présentes dans l’offre des EOI de toutes les communautés où ces langues sont parlées. Une offre qui, parfois s’étend aux EOI des communautés voisines.
Un autre des services proposés, depuis ces toutes dernières années, est l’espagnol pour étrangers, en réponse aux besoins d’apprentissage de cette langue pour des étrangers de plus en plus nombreux en Espagne.

Enfin, 104 écoles officielles de langues offre la possibilité d’un enseignement à distance en anglais et ainsi d’obtenir les diplômes officiels dans le cadre du programme That’s English !, émission diffusée sur la deuxième chaine de la télévision espagnole. C’est un programme d’enseignement à distance créé par le ministère espagnol de l’éducation s en collaboration avec la BBC et qui a également le soutien de la banque BBVA. Jusqu’à présent, et dans l’attente d’une adaptation à la nouvelle réglementation, ce programme offre le cycle élémentaire de l’EOI (1ère, 2e et 3e années), divisé en neuf modules (3 pour chaque cours) d’une durée de huit semaines chacun. L’étudiant doit effectuer un test personnel à la fin de chaque module. En outre, lorsque l’étudiant termine les neuf modules de l’émission, il reçoit un diplôme officiel de l’EOI.